La dent : composition, forme et fonction

Une dent est un organe composé d’une partie visible, la couronne, et d’une partie cachée, la racine. Chaque dent est formée de trois tissus : l’émail, la dentine et la pulpe.

L’émail

C’est la couche qui recouvre la partie extérieure de la dent. L’émail est le tissu le plus dur de l’organisme. Il protège la dent des agressions extérieures. Bien qu’il soit considéré comme la substance la plus solide de l’organisme, l’émail s’use avec le temps et peut subir des altérations qui facilitent les attaques bactériennes et l’apparition de caries.

La dentine

Elle est située entre la pulpe et l’émail. C’est un tissu dur traversé par un réseau de tubules qui communiquent avec le nerf de la dent.

La pulpe

C’est la partie centrale de la dent. Elle contient les nerfs et les vaisseaux sanguins qui innervent et irriguent la dent.

 Composition de la dent

Nombre de dents

Chaque personne possède normalement 20 dents de lait et 32 dents définitives en comptant les dents de sagesse. Parfois les germes des dents de sagesse sont absents.

Forme et fonction des dents

Chaque mâchoire comporte chez l’adulte :

  • 4 incisives qui ont un bord droit. Elles servent à attraper les aliments et à les couper.
  • 2 canines qui présentent une pointe et permettent de déchiqueter les aliments.
  • 4 prémolaires et 6 molaires. Les prémolaires et les molaires sont constituées de plusieurs pointes. Ce sont des dents volumineuses qui permettent d’écraser les aliments.
  • En principe, les incisives et les canines présentent une seule racine alors que les prémolaires et les molaires présentent plusieurs racines.
Incisive  Canine  Prémolaire Molaire

 

La plaque dentaire

La plaque dentaire est une substance blanchâtre qui se dépose en permanence à la surface des dents. Elle est constituée de bactéries emprisonnées dans un gel très adhérent.

Comment se forme la plaque dentaire ?

La cavité buccale contient de façon naturelle plusieurs centaines de bactéries différentes. Quelques minutes après un brossage de dents minutieux, des bactéries adhèrent à la surface dentaire. Leur quantité augmente progressivement et elles sécrètent un substrat très adhérent aux dents dans lequel elles s’organisent en un véritable écosystème : c’est ce que l’on appelle la plaque dentaire.

Pourquoi éliminer la plaque dentaire ?

Les bactéries contenues dans la plaque dentaire agressent notre organisme en permanence.

Elles sont à l’origine de divers types de lésions :

  • Localement au niveau buccal, elles peuvent provoquer des infections dentaires (caries, abcès dentaires) et des infections de la gencive (parodontites, abcès parodontaux).
  • Elles peuvent également passer dans la circulation sanguine et être responsables d’infections diverses : pulmonaires, cardiaques, …

En fonction des particularités de chacun, les organismes se défendent plus ou moins bien contre cette agression. Certains vont développer des lésions importantes en présence d’une quantité réduite de plaque dentaire, alors que d’autres peuvent supporter une grande quantité de plaque sans lésion. Il est donc possible que vous soyez plus ou moins sensible aux maladies carieuses et parodontales.

 

Hypersensibilité des dents

L’hypersensibilité des collets des dents se caractérise par des douleurs dentaires au chaud, au froid, au sucre ou au brossage sur la partie des dents proche de la gencive.

Quelle est son origine ?

Parmi les différents composants des dents (émail, cément, dentine et pulpe), c’est l’émail qui permet de protéger les dents contre les réactions douloureuses au chaud, au froid, au sucre ou au toucher…

Au niveau des collets, il est fréquent qu’une partie de dent non recouverte d’émail soit exposée sans protection dans la cavité buccale, ce qui entraîne en général une hypersensibilité plus ou moins importante. Il existe deux causes principales à cela :

  • La fracture d’un morceau d’émail au collet de la dent ou l’usure très importante de l’émail due à un brossage trop agressif.
  • La récession de la gencive entraînant la mise à nue d’une partie de la racine de la dent (la racine n’est pas recouverte d’émail).

Traitement de l’hypersensibilité

L’hypersensibilité peut être traitée en procédant à la désensibilisation des collets de deux manières :

  • La désensibilisation réalisée au cabinet par application de produits spécifiques sur les zones sensibles ;
  • La désensibilisation à domicile par utilisation de dentifrices, gels et bains de bouche appropriés.

Ces deux méthodes de traitements sont souvent mises en œuvre en parallèle. Dans certains cas, on peut également envisager un recouvrement des collets par greffe de gencive.

 

 

Les dents de sagesse

Les dents de sagesses, appelées également troisièmes molaires, sont normalement au nombre de 4 et apparaissent de 18 à 25 ans. Il est possible d’en avoir moins ou pas du tout.

Quand faut-il les extraire ?

Les dents de sagesse peuvent pousser normalement, mais elles peuvent aussi s’infecter ou provoquer des dégâts sur d’autres dents en transmettant une infection ou une carie. Les anomalies de croissance concernent surtout les dents de sagesse inférieures.
Lorsqu’une dent de sagesse manque de place, il est parfois préférable de l’extraire afin d’éviter de nombreux désagréments. Exemples : la dent de sagesse peut pousser partiellement ou de travers et entraîner des douleurs importantes, elle peut rompre l’alignement des dents adjacentes pour trouver sa place… En outre, les caries sur les dents de sagesse sont plus fréquentes car elles sont difficiles à atteindre avec la brosse à dents.

L’intervention

 Eruption de la dent de sagesse  Extraction de la dent Cicatrisation

Selon la disposition et le nombre de dents à extraire, l’extraction se fait en une ou deux fois. L’intervention étant relativement simple et courante, l’anesthésie locale est la solution la plus indiquée. L’anesthésie générale, impliquant une hospitalisation, est surtout utilisée pour enlever les quatre dents de sagesse en une seule fois.

Après l’extraction d’une ou de plusieurs dents de sagesse, il est fréquent qu’un petit saignement persiste pendant quelques heures. Il suffit alors d’appliquer une compresse sur la zone de l’extraction et de la mordre jusqu’à ce que le saignement s’arrête.

 

Dents de l’adulte, dents de l’enfant

De 6 mois à 6 ans environ, les enfants n’ont que des dents de lait. A 14 ans les dents définitives sont normalement  présentes, sauf les dents de sagesse, plus tardives.

Voici la composition de la dentition d’un enfant avec toutes ses dents de lait (de 30 mois à 6 ans environ) et la composition d’une dentition d’adulte complète.

 

Dents de l'enfant Dents de l'adulte

 

Forme et fonction des dents

Chaque mâchoire comporte chez l’adulte :

  • 4 incisives qui ont un bord droit. Elles servent à attraper les aliments et à les couper.
  • 2 canines qui présentent une pointe et permettent de déchiqueter les aliments.
  • 4 prémolaires et 6 molaires. Les prémolaires et les molaires sont constituées de plusieurs pointes. Ce sont des dents volumineuses qui permettent d’écraser les aliments.
  • En principe, les incisives et les canines présentent une seule racine alors que les prémolaires et les molaires présentent plusieurs racines.

 

Avec le temps, les dents perdent de leur éclat. Outre le tartre, des facteurs externes viennent ternir la couleur d’une dentition : consommation de thé, café, cigarettes…

Comment se forme le tartre ?

Après chaque repas une fine pellicule constituée de débris d’aliments et de nombreuses bactéries se forme à la surface des dents : c’est la plaque dentaire. Si elle n’est pas retirée de façon très régulière par un brossage efficace, la plaque dentaire se minéralise et durcit pour former le tartre qui est très adhérent. Le tartre étant poreux, de nombreux microbes viennent s’y loger, ce qui peut entraîner le développement de caries ou de maladies des gencives.

Pourquoi un détartrage ?

Un détartrage régulier, associé à un nettoyage professionnel au cabinet et à un brossage efficace, fait disparaître les marques du jaunissement. Le détartrage redonne ainsi aux dents un aspect esthétique normal. En outre, l’élimination du tartre permet de recréer un environnement sain pour les dents et les gencives, de renforcer l’hygiène bucco-dentaire et de prévenir l’apparition de nombreuses maladies gingivales et parodontales.

La technique

Le détartrage est réalisé manuellement en grattant la pellicule de tartre à l’aide d’instruments appelés curettes ou effectué avec un appareil à ultrason pour décoller tous les dépôts. Ces deux méthodes peuvent être complémentaires.
Le détartrage se termine par un polissage des surfaces dentaires à l’aide de brossettes montées sur un instrument rotatif et imprégnées d’une pâte à polir.

Conserver une haleine fraîche

Contrairement aux croyances populaires, la mauvaise haleine, appelée aussi halitose, ne vient pas de l’estomac mais de la bouche dans 85% des cas.

Contrôler la mauvaise haleine

La mauvaise odeur de la bouche est due aux bactéries et aux débris de nourriture situés sur les dents, la langue, la gencive, les joues…
Il convient de distinguer la mauvaise haleine transitoire normale, présente le matin avant de se brosser les dents, ou après la consommation de certains aliments (ail, oignon), de certaines boissons (café, thé, alcool) ou de tabac, de l’halitose vraie. Cette dernière apparaît à des heures distinctes de la journée. L’halitose peut être légère, modérée ou sévère.

Traitements pour une haleine fraîche

Voici quelques conseils pour conserver une haleine fraîche :

  • Bien se brosser les dents avant le coucher diminuera le nombre de bactéries en bouche pendant la nuit. Effectuez un nouveau brossage après le petit-déjeuner.
  • N’oubliez pas de vous brosser le palais, les joues et la langue (en partant de l’arrière vers l’avant) tous les jours. Il existe des brosses spéciales disponibles en pharmacie.
  • Pour éliminer les particules de nourriture qui résistent au brossage, vous pouvez utiliser un fil dentaire.
  • Avant le coucher, il est recommandé de bien s’hydrater pour diminuer la sécheresse de la bouche qui favorise la prolifération des bactéries.
  • L’utilisation d’un bain de bouche peut aider puisque le rinçage avec une solution buccale adéquate empêchera le développement des bactéries.
  • Si vous portez un appareil mobile, il est important de le nettoyer, de le brosser avec une brosse à prothèse et de le désinfecter deux fois par jour.

 

Leave Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

EffacerSubmit